Une Pomponnette de la Chacolaterie, dite "Pompon" Retour Accueil  

Pompon (pedigree),fille de Mila et Roller, est née le 10 décembre 2003 (dernière portée de Mila).


Une pomponnette de 7 semaines

C'est une somali silver lilas, de corpulence fine et longue, avec un très beau panache de queue.

Le sphinx du buffet Point d'interrogation

Elle a toujours un petit air étonné.

La prière du somali Avec Ti-mate

Pompon, automne 2004 (photos Douce France)

Elle est grande championne internationale (comme lilas silver), et a eu ses premiers bébés le 7 octobre 2005 :
un mâle sorrel silver (Amos) et deux femelles black silver (Aubépine et Arcia).
Depuis, elle ne rêve que d'en avoir d'autres, et ne rate pas une occasion de faire du "kitty-sitting" avec les autres chatons.

Comme tous les descendants de Mila, nous l'avons fait tester génétiquement pour la couleur sur le locus B.
Et elle est... faon silver (comme Mila ou Tikky), pas un poil de lilas silver !
Elle a donc gagné le droit de recommencer ses titres à zéro dans une nouvelle couleur... ;-)
Elle est actuellement championne d'Europe.

Pomponnette est de groupe sanguin A, et indemne génétiquement de PK-def et de PRA.

Pompon a eu une seconde portée en 2007 : allez voir le roman-photo de sa rencontre avec Bucci et
les photos des chatons, un mâle lilac silver (Calisson) et un mâle fawn silver (Chabichou).

Puis, en 2008, elle donna naissance à trois chatons black silver : deux femelles (Duibi et Dina) et un mâle (Domino).

Enfin, en 2009, elle fut maman d'Eclair et Edelweiss.
Il y a toute une page qui raconte l'histoire de la mise-bas (césarienne pour le dernier des chatons).

Malheureusement, en 2010, l'atonie utérine n'a pas permis au chaton de sortir à temps,
et Pomponnette a donc été stérilisée en même temps que la césarienne pour lui éviter une anesthésie supplémentaire.
Elle devra dorénavant se contenter d'être maman adoptive...

Pompon, mars 2010

Une fois stérilisée, elle est devenue encore plus proche de nous.
Elle nous a fait un peu peur en juin 2014, quand nous avons détecté une boule entre les omoplates.
Elle a été opérée dès que possible, et nous avons été soulagés quand la biopsie a révélé qu'il ne s'agissait pas d'un fibrosarcome.

© Marie-Bernadette Pautet, 2005-2019
Dernière mise à jour de cette page : 1.7.2014